La lave, matière des origines

On recense quatre familles de pierres issues de la lave : la pouzzolane, la domite, le basalte et la trachyandésite (ou andésite). Le basalte est une “roche volcanique de couleur gris-noir à base d’alumine et de silice, donnant des laves fluides en longues coulées”. C’est celui qu’on trouve à la Réunion.

La lave se distingue par différents traitements de surface. Cette roche noble est façonnée à la carte et dans une grande variété de formats. Ses principales caractéristiques la définissent comme un produit de couleur grise, alvéolaire et ingélive”.

La lave est utilisée dans de multiples domaines d’application : les revêtements de sol ou de façades, l’industrie (pour sa résistance à l’acide), le mobilier urbain (plaques indicatives, fontaines, monuments, ou bancs), la décoration intérieure et extérieure (supports de vasques, tables d’intérieur ou de jardin, carreaux, etc) ou encore l’expression artistique.

Si la solidité du matériau est avérée, sa couleur naturelle ne le sert pas. Noir, gris foncé ou gris plus clair, mat d’origine, il assombrit l’espace et confère au lieu une petite note de tristesse ambiante.

Heureusement aujourd’hui, on sait allier plusieurs matériaux à cette pierre de lave pour offrir à l’architecture un aspect esthétique plus heureux (encadrement des ouvertures, ponctuation ou soulignement de reliefs architecturaux, couvertures choisies de façade, etc). Mais on sait aussi la polir, et surtout l’émailler. Avec ou sans engobe (première couche pour boucher les alvéoles), en utilisant des techniques de cuisson différentes. À la Réunion, les expérimentations sur site (lave en fusion) et en atelier (technique japonaise du raku) sont développées à l’atelier Art Sud de Saint-Joseph.

[scroll_to_section id= »section_1″]
[headline_subtitle title= »Les fondateurs » subtitle= »Deux personnalités autour d’un projet artistique »]
Claude Berlie-Caillat © Valérie Koch
Michel Delprete

Situation

650 m2 d'ateliers couverts
Bâtiments administratifs
Salle d'exposition
Résidence d'accueil des artistes
Environnement naturel

Équipements techniques

Domaines d'interventions

Création
Résidences d'artistes
Éducation artistique
Innovation, recherche, développement
Pré-production industrielle
Échanges internationaux
[scroll_to_section id= »section_2″]

Bénéficiant de l’appui de la Direction des Affaires Culturelles de l'Océan Indien (DAC-OI), du Conseil Régional, du Département de la Réunion et de la ville de Saint-Joseph, Art Sud s’attache à développer :

  • la vulgarisation des techniques
  • les échanges internationaux (chercheurs, artistes, designers, universitaires, industriels…)
  • un pôle de ressources

Bureau

Président Jacques Iribarne / Vice-présidents Raymond Strullu, Michel Delprete / Trésorière Aurélie Javena / Secrétaire Max Kesteloot